Quelques notes…

Sur The BFG (Steven Spielberg), King Dave (Podz), Lights Out (David F. Sandberg) et Umimachi Diary (Hirokazu Kore-eda).

The BFG (Steven Spielberg, 2016)                                                                                      Cote : **

Il y a quelque chose d’absolument charmant à voir le visage de Mark Rylance, si renfrogné et secret dans le précédent Bridge of Spies,  plaqué sur les traits de ce bon gros géant un peu benêt. Ne nous trompons pas ici : il ne s’agit ni d’un grand Spielberg, peut-être trop contenu par la machine Disney pour pouvoir véritablement mettre en scène l’ensemble de ses obsessions habituelles, ni d’une grande adaptation de Roald Dahl, dont l’univers fantastique semble juste assez dilué pour pouvoir répondre aux critères de la mise en marché de masse. Ne gâchons toutefois pas notre plaisir, authentique, de voir qu’on peut encore croire au rêve comme fondateur du réel, de voir l’ingénuité d’un regard naïf porté sur le monde triompher d’un univers qui ne cherche qu’à dévorer les dernières bribes d’une enfance qu’on cherche à faire disparaître.  F. P.

King Dave (Podz, 2016)                                                                                                         Cote : ø

Près d’un an et demi après la présentation de Victoria à la 65e Berlinale, film-pitch du même acabit (mais néanmoins réussi), on peut sérieusement se demander comment diable la fausse prouesse du plan-séquence peut encore soulever à ce point les passions. Si on n’ira pas jusqu’à accuser Podz de plagiat — quoique… —, le simple fait de parader affublé de l’étiquette de virtuose (de pacotille) transgresse sans coup férir la limite du bon goût, d’autant plus considérant que le procédé emprisonne par la mise-en-scène son personnage dans un continuum qui le maintient à la merci de la vanité de son réalisateur tout-puissant. Un film qui pue le charlatanisme, mais qui s’inscrit on ne peut mieux dans le parcours de son créateur.  F. P.

Lights Out (David F. Sandberg, 2016)                                                                               Cote : **

Mental illness and horror meet in a twisted interlude of family drama and a strangely possessive ghost. Sophie and Diana are not your typical best friends: the former is a mentally unstable mother of two and the latter, a terrifying entity from the abyss of hell. What do they have in common? It doesn’t matter. Diana is dead set (no pun intended) on keeping Sophie to herself, manoeuvring her way through the darkness and hurting everyone that stands between their “friendship”, just because she can. A straightforward tale of the tragic impact mental illness can have on individuals and their loved ones, there’s only one thing scarier than Diana: Sophie’s fate.  J. S.

Umimachi Diary (Hirokazu Kore-eda, 2015)                                                                 Cote : **

Le calme avec lequel Kore-eda déploie ici sa caméra amène une sérénité bienvenue alors que se déploie, tel une fleur de lotus, chacun des pétales de ce drame qui aurait pu avoir tôt fait d’étouffer le récit et d’en faire une démonstration hagiographique. En lieu et place, l’insistance sur les petits gestes trouve dans le quotidien l’oxygène et la compassion nécessaires à un accompagnement authentique, évitant autant la mièvrerie larmoyante que l’hystérie, laissant ses personnages faire leur petit bout de chemin et retrouver les liens perdus.  F. P.

Une réflexion sur “Quelques notes…

  1. Hi. I honestly liked reading through your article!. Good quality article. I would suggest you to create articles a bit more often. This way, having such type of a helpful website I imagine you will rank higher in the search engines . I also susbbriced to your Rss. Carry on the great work!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s