Halloween : 10 films d’horreur incontournables

Halloween! Le temps de l’année où citrouilles, vampires et fantômes se côtoient dans les rues, où fêtes costumées abondent, où se casser une dent sur un bonbon dur est socialement accepté. Also, that time of the year where horror movies are at their peak of popularity, where teasing that cowardly friend of yours is one hell of a fun ride and see that cutie over there? Cuddling in « fear » under a warm blanket sounds much cosier than usual!

Vous cherchez un bon film d’horreur pour votre rituel du 31 octobre, mais vous commencez à en avoir ras le pompon de vous retaper Jigsaw et ses pitreries sadiques année après année?

Here are 10 essential horror movies that will make you tremble!

Joyeuse Halloween… et bon cinéma!

Lire la suite

Carnet de bord #FNC2015 : Right Now, Wrong Then (Hong Sang-soo) / Cemetery of Splendour (Apichatpong Weerasethakul) / Mot de la fin

Frédérik Pesenti

Au rayon de l’hyperactivité productiviste, on connaît déjà bien Woody Allen, auteur de son traditionnel « film par année » et dont la présence sur nos écrans semble quasi-permanente. Mais s’il faut la plupart du temps se contenter d’une projection en festival pour apprécier l’oeuvre du sud-coréen Hong Sang-soo, celui-ci n’est pourtant pas en reste, avec pas moins de huit long-métrages à son actif depuis cinq ans.

Lire la suite

Carnet de bord #FNC2015 : Heart of a Dog (Laurie Anderson) / Green Room (Jeremy Saulnier) / Sparrows (Rúnar Rúnarsson)

Frédérik Pesenti

Une trentaine d’années s’étaient écoulées depuis que Laurie Anderson avait pour la dernière fois dirigé un long-métrage, Home of the Brave, en 1986. Si on se réjouit de son retour derrière la caméra, c’est toutefois sous le signe de la douleur que s’inscrit ce réveil soudain, le documentaire Heart of a Dog (présenté en compétition internationale) étant né du deuil vécu à la suite de trois décès successifs au début de la décennie, soit sa mère, son mari Lou Reed ainsi que son chien Lolabelle.

Lire la suite

Carnet de bord #FNC2015 : High-Rise (Ben Wheatley) / Yakuza Apocalypse (Takashi Miike) / Les Deux amis (Louis Garrel)

Frédérik Pesenti

La section Temps Ø du Festival du nouveau cinéma est dédiée aux « cinéastes rebelles » et aux « films mordants ». Le danger avec une telle étiquette est d’y retrouver des films-pitchs à l’état pur, qui mordent pour se faire les dents, dont le label devient une fin en soi. Devant cette difficulté, deux postures sont possibles. Primo, faire exploser sa propre image de marque à l’aide d’une farce cartoonesque et pop-pastiche qui carbure à l’anti-climax, voie adoptée par Takashi Miike avec le délirant Yakuza Apocalypse. Secundo, se prendre très très au sérieux et accoucher d’un gros pétard mouillé aussi bête que prétentieux, façon High-Rise, de Ben Wheatley.

Lire la suite

Carnet de bord #FNC2015 : The Assassin (Hou Hsiao-hsien) / El Club (Pablo Larraín)

Frédérik Pesenti

On attendait un film de sabres épique façon Zhang Yimou, c’est plutôt à une envoûtante et pittoresque transe que nous convie Hou Hsiao-hsien avec The Assassin, tout en longs plans fixes et lents plans-séquences exposant morceau par morceau les dessous de cette lutte de pouvoir dynastique au cœur de la Chine du IXe siècle.

Lire la suite

Carnet de bord #FNC2015 : Louder than Bombs (Joachim Trier) / Room (Lenny Abrahamson)

Frédérik Pesenti

Bienheureux est le cinéphile qui est en mesure de sortir de sa première projection festivalière le sourire au lèvres. C’est le bonheur que nous a offert Joachim Trier avec Louder than Bombs, qui avait pourtant été accueilli très tièdement lors de sa présentation en compétition officielle au dernier Festival de Cannes.

Lire la suite